countries-restrictions-on-travel-after-covid-19

Restrictions des pays sur les voyages après le Covid-19

La France, un des pays les plus touchés par l’épidémie européenne, est entrée dans le processus de normalisation en prenant des mesures. De nombreux pays européens, en particulier la France, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, ont annoncé la levée de certaines interdictions de voyager le 15 juin.

En d’autres termes, les ressortissants des pays européens (les États membres de l’UE ainsi que l’Islande, Andorre, Monaco, le Liechtenstein, la Norvège, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican) peuvent entrer sur leur territoire français sans restrictions concernant le coronavirus.

Les visiteurs en provenance du Royaume-Uni ne sont plus soumis à des restrictions, mais à leur arrivée, ils sont soumis à une quarantaine de deux semaines.

Selon l’état de santé de la France, dans le cas du processus de normalisation après COVID-19, elle a ouvert ses frontières à 14 pays autres que Schengen le 1er juillet.                                                              Pays réouverts : Australie, Canada, Corée du Sud, Japon, Nouvelle-Zélande, Thaïlande, Ruanda ; trois États du Maghreb (Algérie, Maroc et Tunisie), deux États des Balkans (Monténégro et Serbie) et enfin la Géorgie.

L’Amérique, Israël, la Russie, la Turquie et l’Arabie Saoudite ne sont pas inclus dans la liste à ce stade car la situation de ces pays dans la pandémie de coronavirus est considérée comme pire que celle des pays européens. La Chine, pour l’instant, n’a ouvert ses frontières à aucun visiteur européen.

Si nous devons donner des informations détaillées sur les interdictions de voyager en Europe à partir du 1er juillet :

En France                          

En France, qui a perdu environ 30 000 citoyens à cause de l’épidémie de coronavirus, il n’existe aucune restriction de voyage vers les pays de l’Union européenne, l’Islande, Andorre, le Liechtenstein, Monaco, Saint-Marin, la Norvège, la Suisse et le Vatican.                                                   Les demandes telles que la quarantaine personnelle ou les certificats sanitaires ne sont pas appliquées à ceux qui viennent de ces pays. Cependant, la quarantaine personnelle est recommandée, bien que non obligatoire, pour ceux qui viennent d’Angleterre et d’Espagne.

Aux Etats-Unis

Suite à l’arrivée de personnes venant des États de l’Alabama, de l’Arkansas, de l’Arizona, de la Californie, de la Floride, de la Géorgie, de l’Idaho, de la Louisiane, du Mississippi, de la Caroline du Nord, du Nevada, de la Caroline du Sud, du Tennessee, du Texas et de l’Utah, qui ont connu une augmentation soudaine des cas de Covid-19.

Il a été décidé de rester en quarantaine pendant 14 jours. La décision incluait les résidents de Chicago qui se sont rendus dans les États susmentionnés, et elle serait valable jusqu’à ce qu’un deuxième ordre soit donné..

En Autriche

L’administration de Vienne, qui a levé les interdictions de voyager dans les pays de l’Union européenne à partir du 1er juillet, poursuit ses pratiques telles que le certificat de santé et la quarantaine personnelle pour les citoyens de pays comme la Suède, le Portugal et l’Angleterre. Les citoyens des pays autres que ceux de l’espace Schengen restent interdits d’entrée en Autriche par voie aérienne.

En Italie

L’Italie a annoncé aux touristes de l’Union européenne qu’elle ouvrira ses frontières à partir du 3 juin. La quarantaine, qui est obligatoire en Italie, ne sera pas appliquée aux visiteurs étrangers. En fonction de la situation de l’épidémie, des changements peuvent être apportés aux décisions.

Au Royaume-Uni

Le 8 juin, l’Angleterre a ouvert ses frontières à tous les pays du monde, mettant en œuvre une stratégie de lutte contre l’épidémie qui a échoué. Cependant, les visiteurs doivent rester en quarantaine personnelle pendant 14 jours. Le gouvernement de Londres a annoncé qu’il allait progressivement annoncer aux citoyens du pays, qui seront exclus du champ d’application de la quarantaine personnelle.

Aux Pays-Bas

Le gouvernement d’Amsterdam a levé l’interdiction de voyager dans les pays de l’Union européenne, dont le Royaume-Uni, à partir du 1er juillet.

Toutefois, les personnes qui viennent aux Pays-Bas depuis l’Angleterre et la Suède doivent rester en quarantaine personnelle pendant 15 jours. Il existe également des règles obligatoires telles que l’utilisation de masques et les distances sociales dans des endroits tels que les aéroports et les institutions publiques.